Edito

Dr Joëlle Adrien

Le manque de sommeil dans la population, notamment chez les jeunes, est considéré par les spécialistes comme une véritable épidémie qui frappe de nombreux pays. En effet, cette « dette de sommeil » impacte le fonctionnement diurne en réduisant la vigilance, les capacités d’attention et de concentration, l’apprentissage et la performance. A plus long terme, elle augmente la consommation d’excitants, les risques de surpoids et de maladie, ainsi que la vulnérabilité au stress, aux troubles anxio-dépressifs et aux addictions.

 

L’INSV, s’engage cette année dans des actions d’information et de prévention de ces risques auprès des jeunes. Cette « e-génération », les adultes de demain, est confrontée aux enjeux des profondes mutations sociétales apparues depuis une vingtaine d’années avec la civilisation du 24h/24 et 7j/7, la révolution numérique, internet, smartphones et réseaux sociaux. Les jeunes sont les premiers concernés, et de plus en plus tôt, par ces nouveaux modes de vie et ces outils de communication qui deviennent souvent une sorte de prolongement d’eux-mêmes. Au point d’en développer une dépendance.

 

Il est essentiel d’informer les jeunes, mais aussi leur entourage familial, éducatif, académique et professionnel, du rôle fondamental du sommeil pour la santé en général. Puis de proposer des solutions adaptées, individuelles et collectives, qui permettent à chacun d’avoir le sommeil dont il a besoin.

Dr Joëlle Adrien
Présidente de l’INSV


18e Journee du Sommeil

© photo : dundanim – fotolia / design graphique : sitthisack.com

L’INSV remercie ses partenaires et sponsors 2018.

  • MGEN
  • Vinci Autoroute Fondation
  • VitalAire
  • Philips Respironics
  • Ministère de la république française
  • CRIPS
  • Fondation PileJe